l’équipe

NATHALIE CHEMELNY – METTEUSE EN SCÈNE

Dans les années quatre-vingt, désireuse de développer son expérience de metteuse en scène, elle provoque le destin en écrivant une lettre à Antoine Vitez pour lui demander conseil. Il décide de la prendre sous son aile et l’engage comme assistante à l’école du Théâtre National de Chaillot. Elle y croise régulièrement Albert Dupontel, alors tout jeune élève de l’école, et devient répétitrice de Jeanne Moreau pour La Célestine, de 1988 à 1989.
Quelques années plus tard, elle fonde la compagnie Moitié Raison – Moitié Folie.
Elle met d’abord en scène des pièces classiques, puis contemporaines, puis étend sa création scénographique au cirque, à la danse et à la musique.

« La première compagnie que j’ai créée, Pieds à coulisses, n’a pas survécu à la mort d’Antoine Vitez, lui qui avait mis tout en œuvre pour que je puisse faire ma première mise en scène, au Petit Odéon. Pour faire le deuil, j’ai eu envie de m’associer avec d’autres artistes (plasticiens, chanteurs, danseurs, musiciens) et nous créons en 1995, un collectif, Moitié Raison – Moitié Folie, pour imaginer ensemble des spectacles de théâtre. Mais mon envie, c’était le théâtre itinérant, et l’occasion m’a été donnée, en quittant Paris pour Avignon, de m’atteler réellement à cette tâche. L’identité de Moitié raison-Moitié folie est posée : mettre du théâtre du réel dans des lieux réels, enseigner la pratique du théâtre le plus possible et accompagner d’autres artistes dans leurs créations.
Les choses se mettent en place avec La scène nationale / théâtre de Cavaillon, et se poursuivent en Haute-Savoie début 2013.
Depuis 2006, j’accompagne dans leur création, soit par le regard extérieur, soit par une prise en charge de la mise en scène, des compagnies de spectacle vivant, marionnettistes, danseurs, circassiens, groupes de musique ou artistes de rue. Autant de collaborations qui sont fructueuses en échanges, et qui font évoluer le travail de la compagnie. »


VIRGINIE COZE – MUSICIENNE ET RÉGISSEUSE LUMIÈRE

Chanteuse, musicienne et régisseuse lumière, Virginie navigue depuis toujours entre ces 2 passions. Voilà 20 ans qu’elle éclaire des spectacles et participe à plusieurs projets musicaux, dont Zlot avec lequel elle sort un album en 2009 et Rilka_Bonk , projet solo et très personnel où elle fait tout à la voix.

En parallèle, elle travaille le clown, les percussions corporelles, écrit des contes et réalise un film sur une fin de vie choisie en 2018.
Elle rencontre Pia dans un chœur de femmes et c’est finalement tout logiquement que, complice, elle l’accompagne sur Petit Bleu et Petit Jaune où musique et lumière se mélangent !


JULIE-ANNA DALLAY SCHWARTZENBERG – ADMINISTRATRICE

Julie-Anna a grandi à l’étranger, dans un milieu où le théâtre et la musique ont eu une place prépondérante. Elle se forme à l’art dramatique aux Cours Florent et au Ateliers du Sudden théâtre à la fin des années 90. Parallèlement, elle chante dans un groupe avec lequel elle sillonne la France pendant 10 ans.
C’est en 2007 qu’elle décide de quitter les planches et de passer de l’autre côté du plateau. Elle se forme alors aux métiers de l’administration des structures du spectacle vivant à Nanterre-Paris X.

Experte et passionnée dans le jazz et les musiques improvisée, elle est rapidement missionnée dans des festivals de jazz et des boites de production française et américaine à l’administration de production, la programmation ou aux relations presse (Jazz à Porquerolles, Archieball, Jazz in Marciac, Jazz in Rueil, Guitares au Beffroi, Jazz au Phare, Crest Jazz Vocal, Arts et Spectacles etc …).
Arrivée en Haute-Savoie en 2017, elle se rapproche du théâtre en occupant la fonction d’administratrice de la compagnie de théâtre Moitié Raison-Moitié Folie. En parallèle, elle travaille avec des musiciens de jazz sur leurs projets, dans le cadre des productions de leurs disques et de leurs tournées mais également comme conseillère.


PIA LUTIER – COMÉDIENNE

Durant son enfance, Pia suit des cours de théâtre,
avant d’orienter ses études dans le milieu du cinéma.
Elle réalise ainsi plusieurs films documentaires.
Elle retrouve le spectacle vivant en 2008 comme
comédienne dans un duo de clowns, puis fonde avec Sébastien Gerlier la compagnie de spectacles Zitoune & Cie.

Prenant plaisir à être au croisement des genres, se nourrissant en parallèle du spectacle vivant et du cinéma, elle choisit de développer le théâtre
d’ombres dans le spectacle C’est aujourd’hui, demain ? (Zitoune & Cie) puis dans Petit Bleu et Petit Jaune.
Elle participe à plusieurs stages animés par Fabrizio Montecchi (Teatro Gioco Vita ) et s’initie également à l’art de la marionnette auprès de Brice Berthoud et Camille Trouvé (Cie Les Anges au plafond ).
En parallèle, elle continue de mener des projets dans la vidéo et la photo et anime des ateliers de découverte du théâtre d’ombres en direction des enfants et des adultes.


LAURENT PROVOTS – COMÉDIEN

Après une licence du secteur culturel, option spectacle vivant (université
d’économie appliquée d’Aix Marseille III), il quitte rapidement l’administration
de compagnies pour se consacrer au jeu d’acteur, le plus souvent en compagnie d’auteurs contemporains (Valletti, Blanchot, Dagerman, Auster, Chéneau, Batista, Simovitch, Kobo).

Les projets auxquels il prend part sont souvent créés à Marseille (Lieux publics, Montévidéo, Les Bernardines, les Bancs publics, Lieux publics ) et au Théâtre de Cavaillon, Scène Nationale du Vaucluse notamment avec Soifs ! (théâtre de comptoir) mise en scène par Nathalie Chemelny qui tournera pendant plus de dix ans dans toute la France. Il continue à se former au travail d’acteur notamment le clown avec les Nouveaux nez ou le conte avec Yannick Jaulin, le jeu d’acteur avec Harry Cleven, Elina Lowhenson…
C’est à l’occasion du Dernier tour de clef qu’il s’empare pour la première fois de ses propres mots au sein de la compagnie qu’il crée à cette occasion en 2009 : Caravane et associés. Depuis trois ans, il travaille régulièrement sur des sessions de Théâtre Forum et joue plusieurs créations pour la rue..
En juillet 2016, Tito le facteur, dernière création de la compagnie sera joué au festival OFF d’Avignon en partenariat avec la Ligue de l’Enseignement.
Il anime par ailleurs des ateliers pour des adolescents de collèges et lycées.


FLORE TRICON – COMÉDIENNE

Quelques pas sur le plateau : assez vite, c’est là qu’elle veut être et grandir.
Son envie se confirme à la Scène nationale de Cavaillon qui accueille ses premières expériences, un festival de prémices sous le regard de Nathalie Chemelny avec qui elle retravaillera plus tard.
En 2011, elle obtient une licence en Arts du spectacle à Lyon, puis intègre à Paris la formation de l’acteur de l’école Auvray-Nauroy (2011-2014)
.

Au théâtre, elle travaille sous la direction de Juliette Delfau, Anthony Liébault, Yves Charreton. Avec Nathalie Chemelny, elle part pour une tournée dans les collèges de Haute-Savoie en 2014 et 2015 avec deux créations : Liberté chérie et Nous étions faits pour être libres. Elle joue l’infirmière dans Eva Peron de Copi, mise en scène d’Eram Sobhani pour le Festival On n’arrête pas le théâtre 2014 à L’Étoile du nord (Paris). À partir des textes de Marina Tsvetaëva, elle crée Marina ! avec Ariane Orsini. En 2014, elle co-fonde le Collectif L’Idiot avec Marion Tecquert, avec qui elle travaille sur deux projets : Même dans l’oubli le monde, création collective dirigée par Dimitri Repérant, et Boucherie de l’espérance de Kateb Yacine, mise en scène de Marion Tecquert.
Elle participe à des lectures publiques pour le lancement des livres des éditions Bleu pétrole (États mixtes sur papier de Florie Adda au Batofar, L’Étrangère qui a perdu ses yeux dans le sable de Florence Miroux en partenariat avec le Centre culturel algérien), la compagnie Résonances (Festival du livre solidaire du 18e en 2013), Radio campus, le prix Wepler-fondation La Poste avec un enregistrement de Fermer l’oeil de la nuit de Pauline Klein, et le Salon du livre 2012.
Elle joue dans de nombreux courts-métrages (notamment pour la Fémis). Elle réalise Il neige (en 2011), co-réalise Ritournelles avec William Laboury (lauréat du concours PrOverbes en 2012 organisé par le Ministère de la Culture) et co-écrit le court-métrage Pulpe.